Chiens de famille

Chiens de famille2016-10-21T18:57:06+00:00

Le chien est plus qu’un chien de compagnie, c’est un chien de famille.

L’arrivée d’un chien dans une famille est un évènement important. La famille qui va acquérir ou adopter ce chien a envie de réussir, d’aimer son chien et de pouvoir l’emmener dans certaines de ses activités.

Actuellement, le chien de compagnie est dans la quasi-totalité des cas, considéré certes comme un animal, mais aussi comme un membre de la famille.

Comment faire pour que tout se passe bien ?

Comment faire pour que le chien comprenne la vie des humains, des familles humaines ? Les modes de vie sont si variés. Les compositions familiales sont si différentes d’une famille à l’autre. Les pratiques éducatives sont parfois si opposées pour les enfants, pour les chiens encore plus.

En réalité, même si cela est souvent comparé, il y a si peu de choses en commun avec la meute chez les chiens. Le fait d’avoir besoin de vivre en groupe est le principal point commun. Or le chien est de plus en plus présent au sein de la famille et son habitat, sans même disposer de lieu indépendant pour que le chien se repose, ou apprenne à ne pas participer à toutes les activités des humains.

Ces évolutions de la vie avec des chiens de compagnie se sont faites en quelques années. Aujourd’hui, des évolutions supplémentaires se font car les familles veulent intégrer leur chien dans la plupart de leurs activités. Ceci nécessite pour le chien, d’avoir pu développer dans son jeune âge une très bonne adaptabilité. Cette adaptabilité est impossible à obtenir par une éducation canine coercitive ou punitive, déclenchant la peur, l’inhibition ou l’agressivité.

Les parcours favorables sont tellement épanouissants à tous moments de la vie de la famille : l’arrivée du bébé après le chien, l’arrivée du chien après l’enfant, la vie des enfants auprès des chiens, leur implication, leurs jeux, leurs câlins. Tout cela n’est possible que si le chien ne se trompe pas de comportement à l’égard des enfants. Pour cela, il est essentiel que la famille ait pu tenir compte des comportements du chiot pendant son développement en tant que chien ?

Les parcours défavorables deviennent vite catastrophiques pour les familles, dès que le chien présente une menace réelle ou supposée, dès que la tolérance diminue, dès que le ras le bol s’installe par rapport aux comportements du chien, ses bêtises, ses désagréments, etc…l’abandon du chien n’est pas loin, voire l’euthanasie pour certains.